L'histoire de France et d'ailleurs avec Marc Menant

Pie XII, le silence du pape devant l’holocauste


Lire la vidéo

 

Eugenio Maria Giuseppe Giovanni Pacelli, né à Rome, le 2 mars 1876 et mort à Castel Gandolfo le 9 octobre 1958, est élu pour être le 260e évêque de Rome et donc pape de l’Église catholique, qu’il gouverne sous le nom de Pie XII (en latin : Pius XII, en italien : Pio XII) de 1939 à sa mort.

Né dans une famille de la noblesse pontificale, il progresse dans la curie, en tant que juriste dans la diplomatie vaticane. Nonce apostolique pendant la Première Guerre mondiale en Bavière puis en Allemagne, où il assiste à une révolte communiste et à la naissance du parti nazi, négociateur de plusieurs concordats, il devient en 1929 secrétaire d’État et est créé cardinal par le pape Pie XI. Il travaille avec lui au quotidien, en particulier sur les relations avec l’Allemagne où Hitler arrive au pouvoir avec l’appui du catholique Von Papen, avec lequel il négocie un concordat. Il travaille ensuite pour Pie XI à la lettre de condamnation du nazisme : Mit brennender Sorge. Ses capacités de diplomate et la confiance de Pie XI, qui meurt en 1939, en font le favori du conclave qui l’élit peu avant le début de la guerre.

https://fr.wikipedia.org


Précédent

Louis-Philippe ou la chute du dernier roi de France

Suivant

Lawrence d’Arabie, entre mythes et réalités

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Pour remercier Marc Menant, ajouter un commentaire !x
()
x