L'histoire de France et d'ailleurs avec Marc Menant

Gilles de Rais, le seigneur adulé était un monstre


Lire la vidéo


Gilles de Rais, compagnon d’armes de Jeanne d’Arc et assassin d’enfants, a inspiré plusieurs œuvres. Dès le XVe siècle, le personnage apparaît dans le Mystère du siège d’Orléans tandis que le poète flamand Georges Chastelain l’évoque au détour d’un vers. Le seigneur de Tiffauges subit ensuite une longue éclipse dans les représentations culturelles1 avant que le folklore ne le transfigure en Barbe bleue. La littérature ranime le pendu de Nantes à compter du XIXe siècle, puis le cinéma agit de même par le biais des films consacrés à la Pucelle. Enfin, la bande dessinée et la « japanimation » illustrent à leur tour des visions contemporaines du maréchal de Rais.


Précédent

Arthur Rimbaud, l’enfant impossible

Suivant

Nostradamus, potion magique contre la peste

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Pour remercier Marc Menant, ajouter un commentaire !x
()
x