L'histoire de France et d'ailleurs avec Marc Menant

François 1er, élu du destin


Lire la vidéo


François Ier
était le fils de Charles d’Angoulême, comte d’Orléans (1460-1496), un Valois arrière-petit-fils du roi de France Charles V, et de Louise de Savoie (1476-1531), nièce d’Anne et Pierre de Beaujeu. À sa naissance, le 12 septembre 1494, François d’Angoulême n’était pas destiné à monter sur le trône. Petit-fils d’un cadet d’une branche cadette des Valois, il fallait pour qu’il devînt roi une succession peu probable de décès et d’unions sans progéniture mâle. Aussi les premières années de François ne furent-elles pas celles d’un dauphin, ni même d’un héritier présomptif. Orphelin de père à deux ans, il fut élevé par sa mère, Louise de Savoie. C’est cette mère, devenue veuve en 1496 (le futur roi avait deux ans), qui veilla à son éducation.

Puis l’improbable se produisit : le roi Charles VIII mourut accidentellement en 1498, sans laisser de fils. Le nouveau souverain, Louis XII, oncle du précédent, épousa la veuve du défunt, Anne de Bretagne, mais ne parvint pas non plus, malgré les nombreuses grossesses de la reine, à obtenir d’héritier mâle. Au fil des années et des décès, le jeune François d’Angoulême devint ainsi le plus proche parent mâle vivant du roi, et fit peu à peu figure d’héritier.

©https://www.larousse.fr


Précédent

Gutenberg la révolution de l’imprimerie

Suivant

La marquise de Sévigné

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Pour remercier Marc Menant, ajouter un commentaire !x
()
x