L'histoire de France et d'ailleurs avec Marc Menant

Cent ans avant la Covid, la grippe espagnole


Lire la vidéo


La pandémie grippale de 1918, dite « grippe espagnole »
, est une pandémie de grippe A (H1N1) due à une souche particulièrement virulente et contagieuse qui s’est répandue de 1918 à 1919. Bien que les premiers cas connus soient apparus aux États-Unis, on lui a attribué le nom de « grippe espagnole » car l’Espagne — non impliquée dans la Première Guerre mondiale — fut le seul pays à publier librement les informations relatives à cette épidémie.

Cette pandémie a fait de 20 à 50 millions de morts selon l’Institut Pasteur, et peut-être jusqu’à 100 millions selon certaines réévaluations récentes, soit 2,5 à 5 % de la population mondiale.

Selon l’historien Niall Johnson qui se base sur la fourchette basse, les plus grandes pertes ont touché l’Inde (18,5 millions de morts, soit 6 % de la population), la Chine (4 à 9,5 millions de morts selon les estimations, soit 0,8 à 2 % de la population), l’Europe (2,3 millions de morts en Europe occidentale, soit 0,5 % de la population) et les États-Unis (entre 500 000 et 675 000 morts, soit 0,48 à 0,64 % de la population).


Précédent

Louis IX, roi fauché par une épidémie de typhus

Suivant

Beethoven, quand le confinement favorise le génie

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Pour remercier Marc Menant, ajouter un commentaire !x
()
x